De l’écriture à la diffusion, je réalise votre vidéo personnalisée avec ce que je considère comme ma valeur ajoutée : créer de l’émotion. C’est elle qui permettra d’atteindre votre cible, et donc de promouvoir un produit, un service, un site, une personne.

La force d’une expérience cinématographique, c’est de pouvoir véhiculer cette l’émotion par l’image. Mais c’est aussi le storytelling : vendre votre marque à travers une histoire et une mise en scène écrite à l’avance. Une originalité qui permettra à votre entreprise de se différencier, tout en restant dans les rails définis par le brief. Car réaliser une vidéo, c’est s’adapter à des contraintes, à un budget. Et le manque de moyens n’est pas toujours un frein, mais peut-être aussi un catalyseur pour trouver de meilleures idées.

Cette expérience cinématographique m’a appris à maîtriser toutes les étapes de fabrication d’un film, ce qui me permet d’être autonome et de limiter les coûts de production. Je suis rapidement opérationnel pour tourner dans des lieux inaccessibles aux équipes de tournage traditionnelles. De la caméra aux objectifs, du trépied au stabilisateur, mon matériel a été sélectionné pour obtenir le meilleur rapport poids/performance. Je suis capable de tourner jusqu’en 4K en montagne, sous terre ou dans les airs, sur Pau, Paris, ou dans la France entière.

TARIFS

Combien coûte une vidéo, un film d’entreprise ? Pourquoi certains devis varient du simple au triple, voir plus ? Pour répondre à cette question, il faut déjà savoir comment on réalise une vidéo institutionnelle :

1 – La préparation : Elle est souvent négligée, c’est pourtant l’étape la plus importante et qui prend le plus de temps. La plus belle des vidéos ne servira à rien si elle ne répond pas aux attentes de celui qui paye. Et sans préparation, une journée de tournage devient une journée de galère avec peu d’images utiles.

  • brief avec le client, connaitre ses objectifs, sa cible, s’imprégner de sa culture. Être fort de propositions, d’alternatives.
  • écriture d’un scénario, recherche d’infos si besoin lorsque l’on ne connait pas le domaine que l’on mettra en image.
  • élaboration des plans à tourner (découpage technique)
  • repérages des lieux de tournage et des contraintes techniques
  • organisation des journées de tournage en fonction des disponibilités des lieux et des intervenants, des contraintes, de la météo, etc.

2 – Le tournage : c’est là que toute la préparation en amont prend son sens. Il y aura sans doute des imprévus, mais une bonne préparation permettra toujours d’avoir des images et la matière nécessaire au montage. En général on ne tourne pas plus d’une heure de rushs dans la journée, qui deviendront entre 30s et 1mn de film utile après montage.

  • installation de la technique et réglages (caméra, son, éclairages)
  • préparation des intervenants (maquillage, mise en confiance, répétitions)
  • prises de vues que l’on refait autant que nécessaire.

3 – La postproduction : si on ne veut pas réduire tous les efforts précédents à néant, elle demande elle aussi du temps. Une journée de tournage nécessite en moyenne deux à trois jours de postproduction, voir plus selon les ambitions artistiques.

  • dérushage, sélection des prises à garder au montage
  • prémontage et montage
  • écriture et enregistrement d’une voix off, d’une musique
  • réalisation des animations graphiques (motion design) et du titrage
  • étalonnage des images (étape souvent négligée qui harmonisera les plans entre eux et donnera l’esthétique voulue au film)
  • montage et mixage du son
  • export du master et compression des copies pour le client

Une fois que l’on connait toutes ces étapes, on comprend alors plus facilement les différences entre devis. Voici un exemple pour un film d’une minute :

« l’amateur » : 250 euros.
Je désigne par ce terme une personne qui réalise des vidéos pour le web avec le plus souvent un smartphone. Il n’a pas beaucoup investi en matériel, et n’a généralement pas une très grande expérience. Il éludera les étapes de préparation et n’aura pas besoin de temps d’installation au tournage. Ce type de vidéo peut toutefois correspondre à des besoins ponctuels pour instagram ou facebook : interview, présentation d’un évènement, d’un artisan.

le réalisateur indépendant bon marché : entre 500 et 1500 euros.
Il peut-être bien équipé, mais favorise la quantité à la qualité. Il a beaucoup de clients et peut donc tirer les prix vers le bas.
En contrepartie le résultat n’est pas toujours premium : une préparation minimale, beaucoup d’automatismes au tournage
(autofocus, exposition automatique, pas de format log, etc.), une postproduction rapide (montage approximatif, musique pas
forcément adéquate, pas d’étalonnage). Cela peut convenir pour de l’évènementiel, mais pour une vidéo promotionnelle, il y a de grandes chances d’être déçu.

le réalisateur indépendant : entre 1500 et 10000 euros en fonction du projet.
Il est généralement très bien équipé avec du matériel professionnel, il possède une solide expérience, une connaissance du
découpage filmique, des valeurs de plan. Polyvalent, il connait au moins les bases en prise de son, montage, étalonnage,
motion design. Il est toujours en veille technique pour être à jour sur les évolutions technologiques. Il suit toutes les étapes
de fabrication sans négliger la préparation ou la postproduction.
Il est plus compétitif qu’une agence de communication : pas de masse salariale à payer s’il maitrise toute la chaîne de
production, il travaille plus rapidement car en solo. Il peut avoir un œil différent, une « patte » artistique pour se différencier des autres. En contrepartie, il ne peut compter que sur lui-même et n’a pas le support d’une structure en cas de problème.
Il ne peut pas non plus prendre en charge toute la partie communication comme pourrai le faire une agence (réseaux sociaux,
référencement des vidéos, conseil). Mais il peut créer des partenariats avec d’autres indépendants de confiance et
proposer des solutions dans les domaines qu’il ne maitrise pas (mixage son plus poussé, musique, effets spéciaux, etc.).

agence de communication : 25000 euros.
Ce tarif s’explique par le suivi méticuleux de toutes les étapes de « fabrication », la masse salariale d’une équipe complète de
professionnels (réalisateur, assistant, preneur de son, chef opérateur, monteur, motion designer, etc.), les frais annexes
d’une entreprise classique.

La réalisation d’un film efficace qui atteint sa cible demande donc du temps et des compétences qui ont un coût. Il ne faut pas le voir comme une charge, mais comme un investissement à long terme. Oui la vidéo s’est démocratisée, oui tout le monde peut bricoler un film avec son smartphone. Mais confieriez-vous la construction de votre maison à un boulanger, même équipé d’une truelle ? Donc oui, des offres à moins de 1000 euros pour une vidéo fleurissent un peu partout. Mais avant de signer et de choisir le prix comme premier critère de sélection, rappelez-vous toujours cette magnifique illustration :

Pour toute demande, veuillez me contacter par mail 

TOURNAGE

Sony Cinema Line FX3
Tamron 28-75mm f/2.8 DI III RXD
Tamron 150-500mm f/5-6.7 DI III VC VXD
Sigma 105mm f/2.8 DG DN Macro Art
Stabilisateur DJI RS3
Drone DJI Mavic 3 CINE
Moniteur Portkeys BM5
Kit épaule Smallrig
Kit lumières LED Aputure

Mavic3Cine
Tournage_Wise
tournage3
matos3
tournage4
matos6
matos10
matos1
tournage1
matos5
tournage5
matos4
tournage2
tournage6
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

POST-PRODUCTION

Moniteur 4K BenQ SW271C
Station montage/étalonnage DaVinci Résolve
Effets Spéciaux/Motion Design : After Effects